Concernés par la révolution digitale, les dirigeants ont conscience qu’ils doivent former leurs collaborateurs… mais ne le font pas assez, dévoile une étude Elabe.

La transformation numérique est une vague qui emporte peu à peu les certitudes et les traditions en matière de modèles économiques, de conditions de travail ou encore de méthodes de management. Face à un tel défi, l’enjeu pour les entreprises est simple : s’adapter ou disparaître. Mais cette transformation numérique touche-t-elle toutes les entreprises ? Comment se traduit-elle concrètement ? Comment faire pour transformer ces changements en opportunités et en relais de croissance ?

Voici les questions auxquelles répond l’étude « Enjeux internationaux, environnementaux et numériques : perceptions, attentes et solutions envisagées par les chefs d’entreprise« . Ce sondage a été réalisé par l’institut Elabe pour le Medef qui organisera le 15 et 16 mars la troisième édition de son université numérique, un événement dont le JDN est partenaire.

Principal enseignement de l’étude : la transformation digitale n’épargne pratiquement aucune entreprise. 94% des dirigeants interrogés estiment qu’elle a un impact sur leur société. Selon 68% du panel, la transformation numérique se fait ressentir aussi bien sur l’activité commerciale que sur l’organisation du travail.

Il n’est donc guère étonnant de constater que les enjeux liés au digital sont au cœur de la stratégie des entreprises. L’adaptation de cette dernière à la révolution numérique est considérée comme vitale ou essentielle par 68% du panel. Une proportion qui devance nettement la transition verte (58%) et le développement international (30%).

Lire la suite de l’article sur www.journaldunet.com > http://bit.ly/2ntLnJ9
Par Lucas Jakubowicz